Exemples de lettres de déprogrammations transgénérationnelles

Exemple 1
Je me libère de ce programme d’abandon, qui m’empêche de donner de l’amour à l’autre afin de ne pas être abandonné(e). Ce programme n’est que préjudice et diffamation, je me déprogramme de cette transmission de vie en vie et j’efface la fidélité au clan générationnel. Ce que mes parents, mes grandsparents et mes arrièregrandsparents ont vécu, je leur rends avec bienveillance car cela ne m’appartient pas.

Je me désidentifie de ce que je crois être et je répare toutes ces mémoires et programmes
des deux lignées, père et mère.


Exemple 2

Je me libère de ce programme qui m’encombre et m’empêche d’avancer, de penser que je suis moins bien, moins fort(e) que l’autre. Toutes mes vies antérieures et ces programmes auxquels je suis soumis(e), vie après vie, ne sont que des expériences vécues, passées. Ma famille générationnelle ne m’appartient pas. Tout ce qui est en rapport avec l’image de soi, avec la dévalorisation de la famille, sa position sociale, tout cela ne m’appartient pas. Je vous le rends. Je suis, nom, prénom, fort(e), puissant(e), bienveillant(e), ouvert(e) à l’abondance, aimé(e), sage, serein(e), dans le vrai.
Je suis souverain(e), dans mon plein pouvoir.

Exemple 3

Maman, je te rends ce qui t’appartient, ta colère et la colère de ta mère et de ta grandmère ne m’appartiennent pas. La rancœur d’avoir perdu cet enfant t’appartient maman.
Je me libère de cette énergie, de ce sentiment de colère, de rancœur, de culpabilité. Je suis moi, unique, et j’annule le fait que je serai comme toi. J’efface toutes programmations, pactes, vœux disant que je te suis fidèle. Je suis « prénom » et « parties malades du corps physique » sont en bonne santé, sont fort(e)s, vaillant(e)s, … Je demande la réparation de toutes les programmations concernant ma lignée de mèrefille.
Maintenant, ici et maintenant, je suis libre et dans l’équilibre. Je suis la joie, l’amour, la paix, j’incarne la liberté de toutes programmations. Gratitude. Merci.


Dans l’exemple 4, vous pouvez faire une lettre de déprogrammation pour vos enfants atteints de maladies entre 0 et 5 ans à peu près, car ils sont en lien avec leurs parents, surtout en lien avec la mère. Leurs maux traduisent des émotions et des blessures de votre enfance au même âge dont vous n’auriez aucun souvenir. Tout ce que l’enfant peut développer comme maladie, est en rapport avec les traumatismes engrammés de la
mère.


Exemple de lettre basée sur l’abandon, la séparation par la mort.

Exemple 4

Écrivez son prénom, pour le dégager de ces liens énergétiques et parlez de vous à la
première personne.

Camille, mon enfant, cette programmation de stress, de dévalorisation ne t’appartient pas. C’est cela que j’ai vécu au même âge, la peur de m’exprimer, de garder mon frère en vie, le plus longtemps possible. Je te libère Camille de ce sentiment d’insécurité, de dévalorisation et de stress que traduit cette maladie. Je te déprogramme de tout ce qui
ne t’appartient pas. Cela appartient à ta maman, et maintenant j’en prends conscience.
Je parle à mon enfant intérieur encore blessé, je rassure cette enfant (moi au même âge), elle reprend sa place, à l’écoute, elle s’exprime, on l’écoute. Moi enfant, dis au revoir à ce frère décédé, l’enfant que je suis ne t’oubliera pas, elle s’autorise à crier, à exprimer sa tristesse de petite fille face à la perte de son frère. Elle l’aime de tout son cœur. Toi, Camille, reprend sa place et répare la lignée et sa maman, moi, se répare, se libère ici et
maintenant.

Dans l’exemple 5 à suivre, la lettre sert à faire le lien avec les énergies engrammées des
vies antérieures, de toutes nos incarnations passées.

Exemple 5

Je me libère des rôles que j’ai tenus dans mes vies antérieures, ceuxci ne
m’appartiennent plus, je me libère de tout ce qui ne m’appartient pas dans cette vie. Je
me désidentifie de ce que je pense être.

(Voir schéma et protocole)

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.